skyline2

Un changement d’échelle radical

Depuis le début des années 1990, parallèlement à la politique d’ouverture économique (Doi Moi) et en partie grâce à elle, la métropole sud-vietnamienne a changé d’échelle. Elle est désormais en quête de nouveaux modèles urbains, qu’elle puise essentiellement en Asie. HCMV ambitionne ainsi de devenir l’une des principales métropoles d’Asie du Sud-Est. Sa très forte croissance urbaine (3,2% par an), sa vitalité économique, ses grands projets en cours et son urbanisme opérationnel très actif s’accompagnent de nombreux défis à relever. Il s’agit notamment d’améliorer les réseaux urbains, d’étendre le parc de logements, d’appliquer l’urbanisme règlementaire ou encore de protéger l’environnement. Les politiques de développement urbain doivent également s’adapter pour tenter de réduire l’impact du changement climatique dans une ville qui subit des inondations périodiques et dont 65% du territoire est situé à une altitude inférieure à 1,50 mètre au-dessus du niveau de la mer.

Les principales orientations du schéma directeur

Le schéma directeur à l’horizon 2025, approuvé en 2010, projette une population de 10 millions d’habitants sur un périmètre élargi intégrant les provinces limitrophes de HCMV. Ce schéma, plus stratégique que les précédents, propose un modèle de ville polycentrique dans un rayon de 15 km autour du centre (centre historique et future ville nouvelle de Thu Thiêm). Les quatre pôles de développement se répartiront selon deux axes principaux (vers la route de Hanoi à l’est et vers le sud) et deux axes secondaires (vers le projet de nouvel aéroport international et vers le sud-ouest, le long du boulevard Vo Van Kiet). L’urbanisation de 90 000 à 100 000 hectares de terre est prévue, dont 49 000 hectares situés dans le centre de l’agglomération. De grands projets urbains, dans le centre-ville, à Thu Thiêm (657 hectares), Cu Chi ou sur les berges de la rivière Saigon, devraient attirer les investisseurs et structurer le développement urbain, ainsi que les pôles scientifiques et technologiques projetés dans le district 9 et à Thu Duc. Ces nouvelles centralités urbaines seront reliées grâce à la création d’un réseau de huit lignes de métro, dont une est actuellement en chantier, et à la construction de quatre périphériques autoroutiers ainsi que de voies radiales et de voies rapides surélevées. Dans le domaine des grandes infrastructures, le port de HCMV sera transferé à Hiep Phuoc et à Cat Lai, et un nouvel aéroport international devrait voir le jour.

Par ailleurs, les espaces verts feront l’objet d’une attention particulière avec la création de ceintures et de trames vertes le long des rivières Saigon, Nha Be et Dong Nai ou encore avec la préservation des mangroves de Can Gio. La gestion des inondations constitue un enjeu d’aménagement majeur pour un territoire plus résilient.

Retrouvez la fiche profil de HCMV ici